Courcelles, hier et aujourd'hui

Courcelles est environné de trouvailles préhistoriques et tout particulièrement celles de l'éperon barré d Chataillon en prolongement du Chênois, sur la commune de Bart.

 

Dans la zone du "Grand Champ", le long du canal, un cimetière du Moyen Age contenant de sépultures mérovingiennes a été découvert. Cette nécropole est d'ailleurs a comparer avec celles voisines d'Arbouans, Audincourt, Bavans, Lougres, Présentvillers, Dampiierre sur le Doubs, Colombier Fontaine, colombier-Châtelot, Blussangeaux;;; qui attestent une occupation humaine très dense dans cette région pour l'époque.

 

             Le premier document écrit, une bulle du pape Grégoire VIII, datant du 31 octobre 1187, évoque le village de Courcelles. Il y avait un officier seigneurial dans le village en 1317, chargé des intérêts du Comte de Montbéliard.

Pour en savoir plus : Les différents souverains de Courcelles

 

 

 

 

Courcelles comme les autres villages périphériques, eut à subir, du XV° au XIX° siècle les fureurs des armées assiégeantes : 1465, 1588, 1636 (guerre de trente ans avec en plus la peste), 1676, 1815, 1870 et enfin 1944 où le pont sauta.

 

Courcelles ne se releva que lentement de ces désastres et le repeuplement dut se faire  avec des colons suisses protestants francophones.

Pour en savoir plus : Invasions, pillage et évolution de la population

 

 

 

 

Courcelles est le premier village à avoir eu un établissement proto-industriel au XVI° siècle. En effet, dès 1571, Courcelles se développe grâce à l'installation du premier moulin à papier et de la première imprimerie du Comté de Montbéliard par l'imprimeur Eugène Episcopius originaire de Bâle.

Pour en savoir plus : activité économique

 

Les armoiries de Montbéliard se décrivent: écartelé : au premier et au quatrième d'or aux trois demi-ramures de cerf de sable posées en fasce et rangées en pal, au deuxième et au troisième de gueules aux deux bars adossés d'or ; à la croix d'argent brochant sur la partition, chargée en coeur d'une étoile de six rais d'azur.

 

Les armoiries combinent celles des Wurttemberg (1-4) et des Montbéliard (2-3). Elles ont été utilisées de 1470 à 1493, puis depuis les années 1980.

 

 

 

Anciennes armoiries de Montbéliard utilisées de 1493 aux années 1980. Elles se décrivaient: de gueules à une croix d'argent chargée en abîme d'une étoile d'azur. Ces armoiries sont une simplification des précédentes.

 

 

 

 

 

Blason actuel de Courcelles, dessiné dans les années 1980 par M. Mulhenheim, archiviste à Montbéliard, Un tableau du peintre Michel Schwartz, se trouve en mairie de Courcelles.

Les deux poissons couleur or sur bande rouge signifient l'appartenance au comté de Montbéliard.

La couleur or signifie foi, force, richesse, sagesse, générosité, puissance, autorité, prééminence.

La couleur rouge symbolise la vaillance, la magnanimité, la générosité et la hardiesse.

Le bois de Courcelles est stylisé dans la partie haute alors que le raisin et la feuille de vigne  font penser aux vignes du secteur des Vignottes.

 

 

 

En 1576, Episcopius revend la papeterie à Jacques FOLLIET, le premier imprimeur montbéliardais qui reçoit des aides du Comte Frédéric. Folliet imprime le premier livre Montbéliardais "Les actes du colloque" commandité par le Comte puis "la confession de foi de Montbéliard, le 22 décembre 1586..

Jusqu'en 1588, l'imprimerie fonctionnera avec une belle régularité. A cette date, les troupes du Duc de GUISE occupèrent les abords de Montbéliard et incendièrent la papeterie et le village.

(Folliet devait, peu après ouvrir une nouvelle papeterie et une nouvelle imprimerie à Montbéliard).

La guerre de trente ans 47 années plus tard, apportait pour le village un désastre encore plus tragique avec tous les fléaux consécutifs de la famine  et d'une épidémie de peste.

Courcelles ne se releva que lentement de ces désastres après la paix de Westphalie.

Le repeuplement se fit avec des colons suisses protestants francophones.

Pendant la conquête de la principauté de Montbéliard par Louis XIV, les troupes écrasent la population.

 

 

Le XVIII ° siècle voit le village reprendre ses activités paysannes..
            En 1860, s'installe une filature qui compte jusqu'à 250 ouvriers. Victime de la crise industrielle, elle ferme ses portes un siècle plus tard en 1965.

L'évolution démographique du XIX° siècle, liée à l'industrialisation (usines L'Epée à Sainte Suzanne, des Roches à Bart et les forges d'Audincourt), entraîne une densification de l'habitat et une diminution des cultures.

L'implantation des usines Peugeot a encore augmenté le caractère pavillonnaire du village.

L'aérodrome de Courcelles, créé en 1933, a depuis 1970 une piste revêtue et balisée.

 

Photo ADU
Photo ADU

 

 

Construit au bord de l'ALLAN, à l'écart de la route historique reliant Voujeaucourt  à Montbéliard, Courcelles est un village à tradition agricole et forestière. Le bois de Courcelles était appelé autrefois la forêt du Chenois parce que essentiellement constituée de chênes de qualité et qui servaient pour la construction des navires de la flotte royale française (les mâts par contre provenaient des sapins du haut Doubs).

 

La tranquillité du village fut perturbée par la construction du canal (terminé en 1864) et de la route départementale RD 438 au  XIX° siècle. A cette occasion, plusieurs maisons ont dû être démolies.

 

 

Photo ADU
Photo ADU

 

 

Courcelles a donc naturellement vécu avec les deux voies d'eau, l'Allan et le canal et les deux ponts qui les enjambent. L'ancien pont de l'Allan fut inauguré en 1903 pour être  démoli par l'armée allemande en 1944. Il fut remplacé par une passerelle bois dans l'attente d'un nouveau pont enfin construit en 1955.

 

La vélo route Nantes Budapest passe en 2009 par Courcelles, en arrivant de Montbéliard le long du canal, avant d'emprunter une passerelle métallique de 75 tonnes doublant le pont et spécialement  construite à cet effet.

 

Un pont levis permet de franchir le canal. A l'origine, il était manœuvré avec une manivelle et un système d'engrenages avec un contrepoids situé en hauteur. Le treuil est actuellement remplacé par un moteur électrique. C'est le dernier ouvrage de ce type dans la région et de ce fait il et constitue la figure emblématique de Courcelles.

 

 

 

 

 

Actualités

Proin eu purus enim

Contrary to popular belief, Lorem Ipsum is not simply random text. It has roots in a piece of classical Latin literature from 45 BC,nn. Contrary to popular belief, Lorem Ipsum is not simply random text. It has roots in a piece of classical Latin literature from 45 BC,nn.

>> en savoir plus

Proin eu purus enim

Contrary to popular belief, Lorem Ipsum is not simply random text. It has roots in a piece of classical Latin literature from 45 BC,nn. Contrary to popular belief, Lorem Ipsum is not simply random text. It has roots in a piece of classical Latin literature from 45 BC,nn.

>> en savoir plus

Proin eu purus enim

Contrary to popular belief, Lorem Ipsum is not simply random text. It has roots in a piece of classical Latin literature from 45 BC,nn. Contrary to popular belief, Lorem Ipsum is not simply random text. It has roots in a piece of classical Latin literature from 45 BC,nn.

>> en savoir plus

GRAND PROJET #1

Nullam ultricies

Sed condimentum elit ut odio sodales eleifend. Fusce tortor libero, rutrum sit amet bibendum nec, hendrerit sed odio. Suspendisse potenti. Donec sem tortor, tristique at rutrum vitae, fringilla vitae orci. Nullam ultricies, leo sed auctor tincidunt, ante libero ullamcorper orci, vitae congue augue purus sed metus. Nunc vel mi...

>> en savoir plus

GRAND PROJET #2

Nullam ultricies

Sed condimentum elit ut odio sodales eleifend. Fusce tortor libero, rutrum sit amet bibendum nec, hendrerit sed odio. Suspendissez potenti. Donec sem tortor, tristique at rutrum vitae, fringilla vitae orci.

>> en savoir plus

Agenda

POTENTI

Contrary to popular belief

Du 19 juin 2009 au 2 novembre 2009

www.courcelles.com

POTENTI

Contrary to popular belief

jeudi 29 octobre 2009 - 20h30

POTENTI

Contrary to popular belief

mardi 20 octobre 2009 - 20h30

www.courcelles.com

POTENTI

Contrary to popular belief

mardi 20 octobre 2009 - 20h30

www.courcelles.com